Communiqué de presse

Le Ministre des Finances, Johan Van Overtveldt renforce son cabinet

Désignation de Gerda Vervecken en qualité de chef de cabinet adjoint dans le cadre de lutte contre la fraude fiscale

Au 1er août 2015, Gerda Vervecken deviendra chef de cabinet adjoint de la cellule lutte contre la fraude fiscale au cabinet du Ministre des Finances, Johan Van Overtveldt.
A compter de cette date, elle mettra à la disposition de la cellule stratégique du ministre sa grande expertise acquise à l’ISI (Inspection spéciale des Impôts).  A l’heure actuelle, Gerda Vervecken est directrice régionale de l’ISI à Gent-Brugge. Au cours de sa carrière à l’ISI où elle a mené la chasse aux fraudeurs, elle a été une force motrice pour détecter les plus importants dossiers de l’histoire belge.
 
Gerda Vervecken a 47 ans et est licenciée en Sciences Economiques Appliquées. Après ses études, elle s’est spécialisée en sciences fiscales et en droit fiscal. Sur le plan professionnel, elle a acquis plus de 20 d’expérience au sein des services publics Finances et Justice. Au sein de l’ISI, elle a atteint le grade de contrôleur adjoint et ensuite de Directeur Adjoint. A l’ISI elle a aussi bien travaillé au sein des directions régionales qu’à l’administration centrale. Elle est également l’auteur de nombreuses publications dans le domaine.
 
Elle franchit à présent le pas vers la politique dans le cadre de laquelle elle pourra contribuer à donner forme à la lutte contre la fraude fiscale. 
 
Le Ministre des Finances, Johan Van Overtveldt : “Gerda Vervecken à la tête de la cellule ‘lutte contre la fraude fiscale’ signifie la désignation d’une autorité absolue dans le domaine. Déjà au cours des premiers entretiens il est clairement apparu que, grâce à son expérience aussi bien scientifique que pratique, elle dispose d’une expertise énorme qu’il  nous est à présent possible de mettre à profit dans le cadre de la lutte contre la fraude fiscale.”  
 
Au cours des prochaines semaines, nous travaillerons à l’élaboration concrète et à l’approfondissement du plan de fraude existant établi par la Secrétaire d’Etat compétente à l’époque. Ceci débouchera sur un plan actualisé qui sera présenté après l’été.